Contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est de permettre à un jeune de suivre une formation générale, théorique et pratique, en vue d’acquérir un diplôme d’État.

L’apprentissage repose sur le principe de l’alternance
entre enseignement théorique en centre de formation d’apprentis (CFA) ou en établissement de formation et enseignement du métier chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé son contrat.

Quels employeurs ?

  • Toute entreprise du secteur privé, y compris les associations, peut embaucher un apprenti.

Quels jeunes ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus.
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 25 ans (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise ). Depuis la loi du 8 août 2016, chaque région a la faculté d’ouvrir l’apprentissage jusqu’au 30 ans des postulant(e)s.

Quels diplômes préparés en apprentissage ?

Licence pro Métiers des Réseaux Informatiques et Télécommunications
Licence pro Technico-commercial
Licence Pro Management de la Production Industrielle (en alternance à partir de septembre 2017)

Comment est organisée l’alternance ?

L’apprenti suit un enseignement général, théorique et pratique à l'IUT et travaille en alternance chez un employeur privé ou public pour mettre en œuvre les savoirs acquis.

L’apprenti est obligatoirement accompagné par un maître d’apprentissage, justifiant d’une expérience professionnelle et d’une qualification suffisantes. 

Quelles sont les aides financières pour embaucher en contrat d’apprentissage ?


Les employeurs d’apprentis peuvent bénéficier d’un certain nombre d’aides financières :

  • Une exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan.
  • Une prime à l’apprentissage d’au moins 1000 euros pour les employeurs de moins de 11 salariés. Cette prime est versée chaque année par la région jusqu’à l’obtention du diplôme préparé par l’apprenti.
  • Une aide au recrutement d’au moins 1000 euros pour tous les employeurs de moins de 250 salariés qui recrutent un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire, versée par la région l’année de la signature du contrat.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé. 
  • Des déductions fiscales de la taxe d’apprentissage (bonus alternants, frais de stage, dons en nature)